Bannière FA

La Fédération anarchiste, un projet pour la révolution sociale



Ce qui motive notre action Nos refus politiques
  • L’égalité économique et sociale
  • La liberté
  • L'émancipation de tous les individus sans distinction
  • Le refus de l’État
  • Le refus du capitalisme, de la logique du profit, du salariat et de la monnaie
  • Le refus de la religion
  • Le refus du sexisme, du racisme, de l'antisémitisme et de l'essentialisme



Le projet de société anarchiste La pratique révolutionnaire
  • L’organisation fédérale anarchiste
  • L’autogestion généralisée de la production
  • L’organisation de la répartition
  • L’éducation libertaire
  • L’information
  • La gestion des conflits
  • La révolution sociale et libertaire
  • L’implication dans les luttes sociales



en savoir plus : la FA mode d’emploi & l’anarchisme aujourd’hui

Communiqué

Communiqué suite à la décision concernant Azelma Sigaux

publié le : 16-09-2019 par Secrétariat aux relations extérieures

 

Pour des raisons politiques, la présence d’Azelma Sigaux dans les pages du Monde Libertaire et sur son site internet nous a été signalée. Il s’avère aussi qu’elle se présente comme "chroniqueuse pour le Monde Libertaire" sur son site personnel, statut qui pour l’heure n’existe pas.

 

Le Comité de Rédaction du Monde Libertaire (CRML) a en effet publié plusieurs textes d’Azelma Sigaux. Ils ne contenaient rien qui soit en dehors des principes de base de la Fédération Anarchiste. Néanmoins, tout texte est l’émanation d’une personne qui peut avoir des positions politiques contraires aux nôtres.

 

Après une vérification des faits avancés et un temps de dialogue, y compris avec Azelma Sigaux, il s’avère que la réponse qu’elle a choisi de faire est une lettre ouverte postée sur internet, où elle cherche à se disculper des liens politiques mis en lumière. Ce courrier n’a pas permis de répondre aux questionnements qui ont été soulevés.

 

En effet, si personne ne lui demande de dénoncer son père, elle ne prend aucune distance avec les choix politiques de ce dernier, en particulier d’avoir vêtu à plusieurs reprises une tenue de déporté vers des camps d’extermination à des fins de mise en scène antisémite. De la même manière, l’autrice fait acte de complaisance envers Dieudonné sur les réseaux sociaux, en invitant les fans de ce triste personnage à acheter ses propres livres. Cela ne relève pas d’une "amitié ancienne" mais bien d’une rupture de digue avec l’une des mouvances de l’antisémitisme en/de France.

 

De plus, les extraits vidéos trouvés sur internet dont ses multiples passages sur une chaîne entretenue par le Kremlin et ouvertement pro-Russe, son passage sur une chaîne internet revendiquée nationaliste, son manque de mise à distance avec ces sphères politiques complotistes et racistes et ses appels confusionnistes dans le cadre des Gilets Jaunes sont contraires à nos valeurs.

 

De ce fait, le CRML dans son ensemble a décidé de ne plus publier Azelma Sigaux qui semble faire feu de tout bois. Nous attribuons cette attitude ambivalente à la priorité donnée à sa vie professionnelle - créer de la notoriété pour assurer la promotion de ses ouvrages - sur sa vie militante.

 

Si notre vigilance a pu être trompée, nous remercions celles et ceux qui ont pu nous adresser leurs remarques. Néanmoins, le passage par les "réseaux sociaux-commerciaux" n’est, ne nous semble-t-il, pas la meilleure des solutions. Contacter directement le Monde Libertaire ou la Fédération Anarchiste, via ses groupes ou son site internet, aurait été plus rapide et serein.

 

Relations Extérieures de la Fédération Anarchiste

 

Communiqué

Un silence assourdissant !

publié le : 23-07-2019 par Secrétariat aux relations extérieures

Lors de la dispersion musclée d’un groupe de fêtard-e-s lors de la fête de la musique à Nantes par une charge policière et des gaz lacrymogènes, une quinzaine de personnes sont tombées dans la Loire.

Depuis ce moment-là personne n’a revu Steve Maia Caniço. Mais où est Steve ? L’utilisation des forces de l’ordre comme simple outil de répression et de violence est devenue plus qu’une habitude de la part d’un état qui se
veut tout puissant. Les violences policières ont toujours été l’outil préféré de l’Etat, même républicain, pour tenir tranquille la population.

Steve Maia Caniço a disparu, comme d’autres, et l’opacité règne depuis.

Le ministre fait son travail d’enfumage, les experts autoproclamés viennent dans les médias pour jeter l’opprobre sur celui qui ne peut répondre. Mais personne ne répond à cette simple question : où est Steve ?

La Fédération Anarchiste se porte aux côtés des proches de Steve, et partage leurs angoisses et leur peine.

Elle appelle à se joindre à tous les rassemblements et autres initiatives qui auront pour but la mise en lumière de la vérité.

Et nous condamnons avec la plus grande des fermetés cette nouvelle violence d’Etat ayant une fois de plus entrainée une disparition, plus que suspecte.

Relations Extérieures de la Fédération Anarchiste

Communiqué

Bure : soutien aux résistants expulsés de Bois Lejuc !

publié le : 22-07-2019 par Secrétariat aux relations extérieures

Le 18 juillet, un groupe de résistants à la folie nucléaire et au projet d’enfouissement des déchets sur Bure avait réinvesti le Bois Lejuc!

Comme le signifiaient ces résistants dans leur communiqué : "De nombreuses personnes ont réinvesti ce lieu au sol comme dans les arbres pour réaffirmer leur opposition au projet de centre d’enfouissement de déchets radioactifs Cigéo, au nucléaire et à son monde, industriel, colonial, militaire. Les forces policières qui occupaient jusque-là ce lieu stratégique et protégeaient les intérêts de l’Andra ont été contraintes de quitter les lieux.
Nous appelons dès maintenant à converger dans le bois Lejuc ainsi que dans les villages de Bure et Mandres-en-Barrois, situés à deux kilomètres de la forêt."

Cet affront était de trop pour l’Etat, protecteur de la gabegie nucléaire, et un nombre impressionnant de policiers et gendarmes, accompagnés de pompiers, sont venus déloger les occupants dans les arbres. Mais cela ne s’est pas arrêté là : des contrôles routiers, des interdictions de circuler pour piétons et véhicules près du Bois Lejuc ont été mis en place. On notera aussi l’utilisation d’un hélicoptère, de drones, de chiens, de motocross...
Avec pour résultat l’expulsion de ceux qui rêvent un monde débarrassé du nucléaire.

C’est fort de ce contexte que la Fédération Anarchiste apporte son soutien aux anciens occupants du Bois Lejuc et qu’elle invite toutes celles et ceux qui le souhaitent à résister à leurs côtés.

Relations Extérieures de la Fédération Anarchiste

Communiqué

Soutien à Yannis Youlountas

publié le : 14-06-2019 par Secrétariat aux relations extérieures


La Fédération anarchiste apporte son soutien plein et entier à Yannis Youlountas, lâchement agressé par des néo-nazis, dans la nuit de jeudi à vendredi 14 juin 2019, au Pirée, Grèce.
Même s’il est hors de danger, il a dû passer la nuit à l’hôpital.
Yannis semble avoir été suivi après être sorti du centre social autogéré Favela, alors que la nuit venait de tomber. Il portait un
tee-shirt au logo de Favela qu’on venait de lui offrir. Par chance les trois agresseurs ont été dérangés par l’arrivée d’un groupe de
personnes en provenance de la station de tram voisine. Yannis a aussitôt été emmené aux urgences.
La Fédération anarchiste souhaite un prompt rétablissement à Yannis et réaffirme son engagement antifasciste. No pasaran !

Fédération Anarchiste


____________________________

Suporte para Yannis Youlountas

A Federação Anarquista dá todo o seu apoio a Yannis Youlountas, cobardemente atacado por neonazis, durante a noite de quintafeira a sexta-feira, 14 de junho de 2019, no Pireu, Grécia.
Apesar de estar fora de perigo, teve de passar a noite no hospital.
Yannis parece ter sido seguido depois de deixar o centro social autogerido da Favela, quando a noite tinha acabado de cair. Ele
estava usando uma camiseta com o logo da Favela que tinha acabado de lhe ser dado. Felizmente, os três atacantes ficaram perturbados com a chegada de um grupo de pessoas da estação de bondes próxima. O Yannis foi imediatamente levado para as urgências.
A Fédération Anarchiste deseja a Yannis uma rápida recuperação e reafirma o seu compromisso antifascista. Nada de pasaran!

Federação Anarquista


____________________________

Support for Yannis Youlountas

The Anarchist Federation gives its full support to Yannis Youlountas, cowardly attacked by neo-Nazis, during the night of Thursday to Friday, June 14, 2019, in Piraeus, Greece.
Even though he’s out of danger, he had to spend the night in the hospital.
Yannis seems to have been followed after leaving the Favela selfmanaged social centre, when night had just fallen. He was wearing a T-shirt with Favela’s logo that had just been given to him.
Fortunately, the three attackers were disturbed by the arrival of a group of people from the nearby tram station. Yannis was immediately taken to the emergency room.
The Fédération Anarchiste wishes Yannis a speedy recovery and reaffirms its anti-fascist commitment. No pasaran!

Anarchist Federation


____________________________

Sostegno a Yannis Youlountas

La Federazione Anarchica dà il suo pieno appoggio a Yannis Youlountas, vigliaccamente attaccato dai neonazisti, nella notte tra giovedì e venerdì 14 giugno 2019, nel Pireo, in Grecia.
Anche se è fuori pericolo, ha dovuto passare la notte in ospedale.
Yannis sembra essere stato seguito dopo aver lasciato il centro sociale autogestito di Favela, quando la notte era appena passata.
Indossava una maglietta con il logo di Favela che gli era stato appena dato. Fortunatamente, i tre aggressori sono stati disturbati dall’arrivo di un gruppo di persone provenienti dalla vicina stazione dei tram. Yannis è stato immediatamente portato al pronto soccorso.
La Fédération Anarchiste augura a Yannis una pronta guarigione e ribadisce il suo impegno antifascista. Niente pasaran!

Federazione Anarchica


____________________________

Apoyo a Yannis Youlountas

La Federación Anarquista da todo su apoyo a Yannis Youlountas, cobardemente atacado por los neonazis, durante la noche del jueves al viernes 14 de junio de 2019, en el Pireo, Grecia.
Aunque está fuera de peligro, tuvo que pasar la noche en el hospital.
Yannis parece haber sido seguido después de salir del centro social autogestionado de la Favela, cuando la noche acababa de caer. Llevaba puesta una camiseta con el logo de Favela que le acababan de regalar. Afortunadamente, los tres atacantes se sintieron perturbados por la llegada de un grupo de personas de la cercana estación de tranvía. Yannis fue llevado inmediatamente a la sala de emergencias.
La Federación Anarquista desea a Yannis una pronta recuperación y reafirma su compromiso antifascista. ¡No pasaran!

Federación Anarquista

Communiqué

Déclaration commune Liberté d’expression

publié le : 17-05-2019 par Secrétariat aux relations extérieures

Paris, le 6 mai 2019


Au lendemain du 1 er mai, un compagnon anarchiste a été violemment attaqué
à coups de couteau au siège du Monde Libertaire, de Radio Libertaire,
et des Editions du Monde Libertaire dans la librairie Publico (Paris XI ème ).
Une enquête pour tentative de meurtre est en cours.


Cette librairie est clairement identifiée comme un lieu culturel anarchiste. C’est un
endroit où l’on peut trouver des ouvrages, des écrits, de la presse, des musiques, des
films différents et engagés. Ce lieu permet aussi des rencontres, des expressions, des
projets libres, alternatifs. En somme un espace militant au service des luttes sociales, un
porte-voix autant national qu’international de l’expression du mouvement libertaire et au
delà.


Ce lieu ouvert enrichit la pensée, l’expression, la diffusion, la communication des
valeurs pour l’émancipation, pour la dignité humaine, l’information libre, réelle et partagée.


C’est dans un contexte de violences publiques contre la liberté d’expression, un
contexte de lutte et de mise en lumière plus forte des idées libertaires et de résistance à
toute forme de soumission et d’obscurantisme, que cet acte odieux s’est produit.


C’est en faisant face ensemble pour affirmer notre présence et nos valeurs que nous
les ferons progresser, dans le respect de notre diversité mais dans l’unité face à ceux qui
veulent nous faire taire.


«La liberté est toujours la liberté de penser autrement.»
Rosa Luxemburg


Plus que jamais conscients de cette absolue nécessité, nous manifestons notre
soutien et notre solidarité avec la librairie Publico et le compagnon agressé.


Le chemin vers la Liberté ne nous autorise pas à renoncer.


--------------------------


Premières signataires (Organisations, Collectifs, Groupes, Individus) :

La Fédération Anarchiste
Alternative Libertaire
ATTAC France
la CGA - Coordination des Groupes Anarchistes
Le collectif GERA - Grupo Erva Rebelde Anarquista de Porto
Le Comité de Vigilance Antifasciste 66
La Coopérative Politique Ecologie sociale
C.S.A. A Gralha (Portugal)
Émancipation
Fédération des C.I.R.C - Collectifs d’Information et de Recherche Cannabique
Gr. libertaire Jules Durand
L’Association internationale de la Libre Pensée
La Fédération Nationale de la Libre Pensée
La Fédération des Comités Syndicalistes Révolutionnaires CSR
Malik Salemkour, Pt de la Ligue des Droits de l’Homme
Nouveau parti anticapitaliste - NPA
L’Organisation Anarchiste
Union Antifasciste Toulousaine - UAT
L’Union Pacifiste
La Horde
Les animateurs et animatrices de Radio Libertaire
Respublica
La Révolution prolétarienne – revue
Voce Libertaria - périodique anarchiste, Suisse Italienne
Radical Education Department (USA)
La Confédération Nationale du Travail CNT
L’Union Départementale CGT de Paris
L’Union Syndicale Solidaires
Yves VEYRIER - SG de la Conf. CGT FORCE OUVRIERE
Atelier de création libertaire, Lyon
Les compas de l’Atelier libertaire de La Havane
Circolo « Carlo Vanza » - Bibli. Anar. Bellinzona, Suisse
Les Culottés du Bocal
Éditions syndicalistes
Genepi
Hobo Diffusion
Nada éditions
Les Editions Libertaires
Editions Libertalia
Les Éditions de La Pigne
Quilombo - la librairie
Rue des Cascades – Maisons d’Editions
Clémentine Autain, députée La France insoumise
Olivier Besancenot, NPA
Philippe Aubert de Molay – scénariste
Didier Bonneton - syndicaliste bourg en bresse 01
Judith Butler - philosophe, University of California,
Berkeley, USA
Dominique Cabrera - cinéaste
Christophe Chiclet - historien, journaliste, membre du
Comité de rédaction de Confluences Méditerranée
Monica Cerutti Giorgi - Bellinzona, Suisse Italienne
Philippe Corcuff - politiste, IEP de Lyon
Eric B. Coulaud - Ephéméride Anarchiste et Cartoliste
Didier DAENINCKX - écrivain
Jean-Marc Delpech - historien
Josiane et Didier DETTORI-CABOT - Pts enf. de Giovanni
Antioco DETTORI Anarchiste Sarde Mort à Teruel 1937 (Brigade DURRUTI)
Francis Dupuis-Déri - science politique, Université du
Québec à Montréal, Canada
Nicolas Eprendre - réalisateur documentariste
Didier Eribon - philosophe
David Graeber - anthropologue, London School of
Economics, Grande-Bretagne
Jean-Jacques GANDINI - VP et coordonnateur Légal Team
section Montpellier
Philippe GUILLONNEAU – syndicaliste
Samuel Hayat - politiste, CNRS
Pierre Khalfa - économiste
Geoffroy Lagasnerie - philosophe et sociologue
Sandra Laugier - philosophe, Université Paris 1
Pierre Lemaitre – écrivain
Yves Letort — Auteur
Edouard Louis – écrivain
Valérie lotti - LP63
Michael Löwy - sociologue, CNRS
Roger Martelli - directeur de la publication du journal
Regards
Lilian Mathieu - sociologue, CNRS
Michel Mathurin - Réalisateur
Gérard Mordillat - écrivain, cinéaste
Michel Onfray - philosophe
Jacques Pater - acteur
Irène Pereira - philosophe et sociologue
Philippe Poutou - ouvrier syndicaliste et NPA
Ernest Pignon-Ernest - artiste
Jérôme Prieur - Ecrivain, cinéaste
Tancrède Ramonet – réalisateur
Gabriel Rockhill - philosophe, Villanova University, USA
Stéphane Sangral -philosophe et écrivain
James C. Scott - anthropologue, Yale University, USA
Pierre-Yves Ruff - Écrivain, éditeur et conférencier Théolib,
Jesse S. Cohn - professeur, département d’anglais,
Purdue University Northwest, USA
Azelma Sigaux - écrivain
François Vantrou - assistant réalisateur
Yannis YOULOUNTAS - réalisateur

Communiqué

Tentative d'assassinat au siège du Monde Libertaire

publié le : 03-05-2019 par Secrétariat aux relations extérieures

Paris, le 3 mai 2019

Un compagnon anarchiste a été violemment attaqué à coups de couteau dans la librairie Publico hier après-midi. A priori, rien ne montre qu'il s'agisse de le viser spécifiquement mais plutôt l'organisation dans laquelle il milite : la Fédération Anarchiste.

Nous ne nous laisserons pas impunément menacer, intimider ou violenter.
Nous continuerons à lutter et à porter, même en ces temps d'obscurantisme, haut et clair, nos messages politiques, qui sans doute dérangent en ces temps de lutte. Nous continuons le combat contre cette société qu'on nous impose.

Solidarité avec notre compagnon, Solidarité avec Publico,

Vive l'anarchie

International

The Journal of the International of Anarchist Federations

publié le : 16-04-2019 par gestion du site

La première édition du journal des fédérations anarchistes adhérentes à l’IFA est disponible !

 

 

 

Bonne lecture !

International

Nouveau site internet de la Fédération libertaire Argentine

publié le : 08-04-2019 par gestion du site

 

Nouveau site internet de la Fédération libertaire Argentine

http://www.federacionlibertariaargentina.org

 

International

SOLIDARITÉ AVEC L’AUTONOMIE ZAPATISTE

publié le : 29-01-2019 par gestion du site

 

Ce 1er janvier 2019, lors de la célébration du 25e anniversaire du soulèvement zapatiste, le discoursdu sous-commandant Moises, porte-parole de l’EZLN, a été très alarmant. Il a réaffirmé la détermination des zapatistes à résister, militairement s’il le faut, pour défendre l’autonomie qu’ils ont construite au Chiapas en dépit du harcèlement de l’État et des groupes paramilitaires. Trois mille hommes en uniforme, sans armes mais portant des bâtons, se sont rassemblés en une démonstration de force et de détermination. Le message a essentiellement consisté à affirmer "nous sommes seuls" mais "nous n’avons pas peur".

Pourquoi se sentent-ils seuls ? Principalement parce que, depuis l’élection du président Andrés Manuel Lopez Obrador, censé être "de gauche", une partie de leurs soutiens habituels au Mexique s’est retournée contre eux, les accusant de diviser la gauche en s’opposant au nouveau gouvernement. Or, le président a annoncé, entre autres grands projets de "développement", la construction d’un immense chemin de fer touristique au milieu des territoires mayas. Les zapatistes craignent que leurs communautés soient fortement affectées par la spoliation de terres, par les infrastructures touristiques, et même par une agression militaire pour en finir avec leur autonomie.

On ne parle plus beaucoup de l’autonomie zapatiste en dehors du réseau spécifique de solidarité. Et pourtant elle reste un espoir pour les anti-capitalistes du monde entier, une preuve que l’auto-organisation de l’économie, de l’aménagement du territoire, de l’enseignement et des soins médicaux, sur des bases assembléistes et fédéralistes, est possible et désirable.

 

 

 

Les zapatistes ont toujours dit que le meilleur moyen de les soutenir était de construire des territoires autonomes partout dans le monde, adaptés aux situations diverses de chaque région, pour affaiblir partout notre ennemi commun : le capitalisme et le mode de vie qu’il impose tant par la force que par l’aliénation des esprits.

 


Pour toutes ces raisons, la FA s’associe à la campagne internationale de solidarité qui s’est manifestée par la publication d’une lettre dénonçant les projets du gouvernement mexicain et réaffirmant son soutien contre toute agression envers les communautés zapatistes.

 

 

 

 

 

Lettre internationale de solidarité et de soutien à la résistance et l’autonomie zapatistes

 

(janvier 2019)

 

 

 

 

 

Nous, universitaires, intellectuels, artistes, activistes et personnes de bonne volonté, ainsi qu’organisations, associations et collectifs de divers pays, manifestons notre solidarité et notre soutien à l’EZLN (Ejército Zapatista de Liberación Nacional) en un moment crucial de son histoire ; nous répudions l’actuelle campagne de désinformation, mensonges et calomnies qui se développe à son encontre au Mexique et au-delà.

 

 

 

Pour nous, tout comme pour de nombreuses personnes dans le monde, la lutte zapatiste constitue un exemple de résistance, de dignité, de cohérence et de créativité politique. Il y a 25 ans, son « Ya Basta! » fut un événement de grande portée et l’une des premières réactions marquantes face à la globalisation néolibérale, ouvrant la voie à la critique d’un modèle dont le triomphe paraissait alors absolu et définitif. Ce fut aussi, et c’est encore aujourd’hui, l’expression de la lutte légitime des peuples indiens contre la domination et le mépris subis durant des siècles, et pour l’exercice de leur droit à l’autonomie. L’auto-gouvernement populaire que les zapatistes ont mis en œuvre à travers leurs Conseils de bon gouvernement constitue un exemple de démocratie réelle et radicale susceptible de nourrir des aspirations largement partagées à travers le monde, et digne d’être étudié dans toutes les facultés de sciences sociales de la planète. La construction de l’autonomie zapatiste représente la recherche constante, honnête et critique d’un projet alternatif et émancipateur essentiel pour affronter les défis d’un monde qui paraît s’enfoncer sans cesse davantage dans une profonde crise à la fois économique, sociale, politique, écologique et humaine.

 

 

 

Nous exprimons notre préoccupation face à la situation que connaissent les communautés zapatistes et les peuples indiens du Mexique, du fait de la multiplication des projets miniers, touristiques, agro-industriels, d’infrastructures ou autres, qui affectent leurs territoires et leurs modes de vie, ainsi que l’ont dénoncé le Congrès National Indigène et le Conseil Indigène de Gouvernement. En ce moment précis, nous nous inquiétons tout particulièrement des grands projets promus par le nouveau gouvernement mexicain, tels que le Couloir Transisthmique, la plantation d’un million d’hectares d’arbres destinés à la filière agro-industrielle et le mal nommé « Train Maya », récemment dénoncé comme une humiliation et une provocation par le sous-commandant Moisés, porte-parole de l’EZLN.

 

 

 

Outre les effets dévastateurs pour l’environnement de ce projet comme du développement touristique massif qu’il entend déclencher, nous relevons l’empressement avec lequel les travaux du « Train Maya » ont été lancés, le 16 décembre dernier, sous couvert d’un pseudo rituel à la Terre Mère, dénoncé par le porte-parole zapatiste comme une offense intolérable. Nous nous inquiétons que se prépare ainsi une nouvelle attaque contre les communautés indiennes et qu’ait été tenu pour nul le caractère obligatoire de la consultation réelle, préalable, libre et informée, prévu par la Convention 169 de l’OIT et la Déclaration de l’ONU sur les peuples originaires, ce qui revient à violer les engagements internationaux pourtant ratifiés par le Mexique.

 

 

 

Nous partageons le rejet exprimé par l’EZLN face à des grands projets qui affectent gravement les territoires autonomes et les formes de vie des peuples indiens, en particulier des peuples mayas qui habitent le sud-est du Mexique.

 

 

 

Nous dénonçons par avance toute agression contre les communautés zapatistes, soit directement de la part de l’Etat mexicain, soit à travers des groupes “civils”, armés ou non armés.

 

 

 

Nous rendons le gouvernement mexicain responsable de toute confrontation qui pourrait survenir dans le cadre de la mise en oeuvre de ces grands projets, qui correspondent à un modèle suranné de “développement”, insoutenable et destructeur, décidé depuis les sommets du pouvoir et en violation ouverte des droits des peuples originaires.

 

 

 

Nous appelons les personnes généreuses à surmonter l’actuelle désinformation concernant aussi bien l’expérience zapatiste que les grands projets mentionnés, et à demeurer en alerte face au risque d’agressions contre les communautés zapatistes et les peuples originaires du Mexique.

 

 

 

 

Communiqué

Lettre mensuelle d’infos de la Fédération Anarchiste

publié le : 11-12-2018 par Secrétariat aux relations extérieures

 

 

Billets des groupes de la FA

à propos du

publié le : 22 Sep 2019 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET

Marixol

publié le : 16 Sep 2019 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET

jusqu’où ?

publié le : 11 Sep 2019 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET

Avenir irradieux ?

publié le : 10 Sep 2019 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET

Anarchisme et pratiques

publié le : 9 Sep 2019 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET