<< Accueil du site <<  rubrique 5 << Presse libertaire internationale  << Anarchist Age Weekly Review

Anarchist Age Weekly Review

in Monde libertaire # 1388

samedi 19 mars 2005

Joseph Toscano / Porte-parole de l’Anarchist Media Institute

L’Anarchist Age Weekly Review, publication hebdomadaire en langue anglaise, est éditée par l’Anarchist Mesia Institute – la branche « information » de « Libertarian Workers for a Self Managed Society », un groupe anarchiste fondé à Melbourne (Australie) en 1977. Cet hebdomadaire est l’aboutissement de plusieurs journaux antérieurs édités par les Libertarian workers. Notre premier titre, un trimestriel intitulé « Libertarian workers bulletin » a été édité de 1977 à 1986. Après les très réussies fêtes du centenaire de l’anarchisme australien, à Melbourne du 1er au 4 mai 1986, les Libertarian Workers ont pris un certain nombre de décisions qui ont finalement abouti à la publication de l’ Anarchist Age Weekly Review.

En 1986, nous avons formé l’Anarchist Media Institute pour servir d’interface entre les Libertarian Workers, la population et la presse, parce que nous réalisions que 80% de notre temps était gaspillé à chercher de l’argent pour pouvoir tenir des locaux et des librairies. Nous avions le sentiment que tous ces efforts ne payaient pas, et nous avons décidé de devenir une organisation virtuelle qui concentrerait ses efforts dans l’organisation de réunions publiques et éditerait des publications afin de lancer des discussions sur le lieu de travail où de résidence, ainsi que des actions visant à la formation d’organisations anarchistes.

Décider de devenir une organisation virtuelle fut la meilleure décision que nous ayons jamais prise, parce que cela nous a dégagés des problèmes d’argent pour le maintien de nos locaux. Cette décision nous a permis de nous concentrer sur des question tant théoriques que pratiques. De 1986 à 1992, nous avons sorti l’Anarchist Age Monthly Review. En juin 1982, ce mensuel est devenu hebdomadaire. Depuis lors, nous avons sorti environ 50 numéros de l’Anarchist Age Weekly Review chaque année et au moment où j’écris nous éditons le 627ème numéro de l’Anarchist Age Weekly Review.

Nous avons pris la décision de passer à un rythme hebdomadaire pour plusieurs raisons. Si les anarchistes veulent être pris au sérieux par le reste du monde, ils doivent être capables d’analyser ce qui se passe autour d’eux là où ils vivent et travaillent, au fur et à mesure de l’actualité. Ecrire des articles théoriques des mois, voire des années après les événements n’est pas suffisant. Nous avions un peu le sentiment que la plupart des organisations anarchistes ne semblaient pas être entrées dans l’ère post-moderne.

Au 21ème siècle, le poids de l’histoire plombe la théorie et l’action anarchistes. Trop souvent, le mouvement anarchiste commet l’erreur de confondre la stratégie et les principes fondamentaux. Nous voulions sortir un journal capable de mettre en perspective une analyse de l’actualité avec une discussion dynamique tant sur la stratégie que sur la théorie. Une autre raison de vouloir un hebdomadaire était que, du coup, nous pourrions coordonner son contenu avec celui de l’émission de radio « Anarchist world this week » -une émission de 1 heure qui a commencé en 1977 par des brèves de 15 minutes tous les 15 jours sur 3CR, une radio locale de Melbourne. Aujourd’hui, « Anarchist world this week » est diffusée entre 10 heures et 11 heures du matin tous les mercredis sur toute l’Australie via le satellite de la National Community Radio.

Avoir un programme de radio au niveau national et un hebdomadaire également au niveau national nous permet d’utiliser les deux media pour annoncer des événements ou développer des activités, et aide à transformer des groupes anarchistes isolés en un mouvement pour un changement social radical, égalitaire et pratique. Le contenu de l’hebdomadaire aide à formuler le contenu de l’émission de radio et le contenu de l’émission de radio aide à formuler le contenu de l’hebdomadaire. Bien que les contributions à l’hebdo soient normalement le fait de membres des Libertarian Workers for a Self Managed Society, des mécanismes permettent à des non-membres de contribuer à cette publication. Les contributions des non-membres passent par un processus éditorial, les membres ont automatiquement le droit de voir leurs articles publiés sans passer par ce processus.

L’hebdo contient en moyenne de 8 000 à 10 000 mots par semaine, et est divisé en plusieurs parties spécifiques. Diverses parties ont été ajoutées à l’hebdo au fil des ans suite aux suggestions des lecteurs.

L’hebdo est en principe un 4-pages qui peut parfois aller jusqu’à 6 ou 8 pages si des articles théoriques importants s’y trouvent. Il consiste en 5 articles qui analysent des événements significatifs de l’actualité, ainsi que plusieurs chroniques régulières. Normalement, 4 articles sont consacrées à des sujets importants en Australie et un commente un événement important outre-mer. Les chroniques régulières comprennent la partie « Anarchist Question and Answer » et la partie « Action Box » ; ces deux parties ont été introduites à la demande des lecteurs. Nous avons ainsi publié plus de 500 « Anarchist Questions and Answers » et « Action Boxes ». Une Critique de Livres paraît chaque semaine, avec parfois aussi une critique de films et CD. On y critique aussi bien des ouvrages radicaux que conservateurs ou libéraux.

Nous avons aussi la célèbre partie « Australian Radical History » qui traite d’événements de l’histoire Australienne ayant eu un impact notable sur la vie actuelle des Australiens. Nous utilisons cette partie pour engager les lecteurs à se réapproprier l’esprit radical du passé pour comprendre le présent et changer le futur. Comme conséquence de cette partie de l’hebdo, les anarchistes d’Australie jouent maintenant un rôle important dans les commémorations de la rébellion de l’Eureka –un moment important dans l’histoire Australienne, qu’elle soit officielle ou radicale (1). Le mouvement « Reclaim the Radical Spirit of the Eureka rebellion » a désormais un impact majeur sur la façon dont la rébellion de l’Eureka est célébrée en Australie.

La partie « Personal Observation » s’intéresse aux conditions culturelles et sociales en Australie étudiées au travers de petits riens de la vie quotidienne. La partie « Stop Press » est consacrée à un événement politique majeur qui en cours au moment de la parution de l’hebdo. Nous publions le nom et le contact des publications, anarchistes ou non, que nous recevons, et aussi une partie intitulée « All The News That Fits » qui examine des articles parus dans les principaux journaux Australiens. L’hebdo se termine avec une partie infos qui dresse une liste d’actions radicales prévues pour la semaine à venir, ainsi que l’information sur l’hebdo qui explique aux lecteurs comment s’abonner et comment télécharger l’hebdo depuis Internet.

L’« Anarchist Age Weekly Review » coûte 1$ par semaine pour les lecteurs qui veulent le recevoir par la poste, il peut être téléchargé gratuitement depuis notre site web. Il est également publié sur a–infos (2) et peut être téléchargé à partir de a-infos.

Dans les années à venir, nous espérons pouvoir rassembler toutes les parties « Anarchist Question and Answer », « Action Box », « Australian Radical History » et « Personal Observation » sous forme de livres, puisque chacune de ces parties représente maintenant plus de 500 articles.

Nous encourageons les groupes anarchistes, partout dans le monde, à envisager de sortir des publications hebdomadaires. L’effort que nécessite une telle publication est récompensé par l’intérêt dans l’anarchisme qu’elle suscite dans la société. Le 21ème siècle est le siècle de l’anarchisme. L’accroissement de la population, avec des ressources mondiales limitées et le triomphe à court terme de la globalisation capitaliste créent des conditions qui vont attirer vers les idées anarchistes de plus en plus de gens en recherche de solutions aux énormes problèmes auxquels notre espèce est confrontée.

L’anarchisme est une alternative logique, légitime, pacifique et sûre aux tsunami économique et social que crée le capitalisme global, un système qui a besoin de créer des profits sans cesse croissants, sans considération pour leur coût humain, social et environnemental.

Vous pouvez télécharger l’hebdo depuis a-infos ou directement depuis le site anarchistmedia.org/weekly.html (chaque jeudi). Vous pouvez nous écrire à l’adresse P.O. Box 20, Parkville, 3052 Victoria Australia, ou nous envoyer un mail à anarchistage@yahoo.com.

Tous nos vœux au mouvement anarchiste mondial pour 2005 Soyons subvertifs, joyeux, constructifs.

Joseph TOSCANO / Porte-parole de l’ Anarchist Media Institute

Traduction : Relations Internationales.

(1) il s’agit d’une révolte de mineurs australiens en 1854. Détails en anglais sur http://www.takver.com/history/eureka.htm (2) agence de presse anarchiste. Voir http://ainfos.ca/org